Et le président russe d'ajouter - lors d'une rencontre avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan, selon l'agence russe (TASS) - "Vous connaissez notre position concernant notre déclaration tripartite sur le corridor de Lachin. Nous n'avons jamais changé notre position à cet égard".

L'affirmation de Poutine est venue en réponse aux remarques de Pashinyan selon lesquelles la situation dans la région du corridor de Lachin est toujours tendue.

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan au palais présidentiel russe (Kremlin) après la réunion du Conseil économique suprême eurasien.

Et l'agence russe (Tass) a précisé que la crise du Haut-Karabakh devrait être l'un des sujets de discussion entre les deux dirigeants.

Poutine a indiqué qu'il avait été convenu de tenir une réunion tripartite comprenant la Russie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan au niveau des vice-premiers ministres dès que possible pour éliminer toutes les questions en suspens, soulignant que la date de la réunion sera déterminée ultérieurement.

Il a précisé qu'il n'y a aucune base pour une "double interprétation" des dispositions relatives à la levée du blocus sur les couloirs de transport au Karabakh, ajoutant que les questions liées au transport sont sensibles, et si ces questions sont réglées, cela profitera à la fois à l'Arménie et l'Azerbaïdjan, et toute la région.

Lundi dernier, Pashinyan a déclaré que l'Arménie reconnaissait l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, y compris le Haut-Karabakh, mais à la condition que la sécurité de la population arménienne soit garantie. Plus tôt dans la journée, Poutine a tenu une réunion séparée avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, qui assistait pour la première fois au sommet de l'Union économique eurasienne en tant qu'invité.